Top 5 des plages de Laciotat

Cité de 35 000 habitants située presque à mi-chemin de Marseille et Toulon, La Ciotat est un ancien pôle industriel spécialisé dans la construction navale.

Après la fermeture des chantiers la ville a connu de sérieuses difficultés, et mise désormais sur le tourisme : n’est-ce pas ici que les frères Lumière tournèrent leurs premiers films en 1895, et que la pétanque vit officiellement le jour 15 ans après ?

Le milieu naturel, en premier lieu les plages, n’est pas en reste comme nous allons le voir…

Anse du Grand et Petit Mugel, un jardin au bord de la grande bleue

Située au sud de la ville, elle est partie intégrante de la baie de La Ciotat, classée parmi les plus belles au monde depuis 2019.

Ses plages de galets font face à l’île Verte, et les lieux sont très prisés des plongeurs amateurs, qui peuvent s’exercer en toute sécurité dans un environnement protégé, abrité des embruns.
En prolongement sur les hauteurs, se trouve un parc botanique de 15 ha comportant bambouseraie, plantations de cactus, palmiers et chêne-liège.

Un belvédère offre de belles perspectives sur les calanques alentours, ces formations géologiques calcaires s’enfonçant dans la mer, sous forme de petites criques profondes. Elles présentent en sus un relief très découpé, déchiqueté, un peu à l’image des fjords norvégiens !

Le Mugel est bordé à l’ouest par le Bec de l’Aigle et son sémaphore, point de repère autant que dispositif de surveillance du trafic maritime.
Au-delà du promontoire, on accède aux Figuerolles.

Calanque de Figuerolles, porte d’entrée d’un univers surnaturel

En direction de Cassis, on débarque dans un décor étrange, hors du temps, aux tons rougeâtres. Cette teinte particulière modelant le pourtour de la crique est due au poudingue, roche que l’on retrouve associée au duo plages de galets-eaux turquoises, encadré de hautes falaises dominées par le rocher du Capucin.

Nous sommes ici sur la marge orientale d’un vaste ensemble connu dans le monde entier. En fait une étroite bande littorale d’une trentaine de kilomètres allant jusqu’au cap Croisette, aux abords immédiats de Marseille, via les falaises Soubeyranes culminant à 395 m au cap Canaille.
Érigé en parc national depuis 2012 le site, victime de son succès, souffre de surfréquentation touristique. Ce qui pose des problèmes de sécurité et génère des tensions avec la population locale, lassée des passages incessants. Au point que les pouvoirs publics, envisagent sérieusement d’en restreindre l’accès dans les années à venir…

Les nombreuses failles morcelant le relief, profondes, font le délice des spéléologues chevronnés. Curieux et novices s’abstenir !
Il est par contre possible de s’initier aux joies de l’escalade, par l’intermédiaire de parcours tous publics.

Cyrnos, retour à la civilisation

Plage de sable classique délimitée par deux anses, la proximité du centre ville permet, sur l’esplanade, de jouir de toutes les commodités d’une agglomération de la taille de La Ciotat. En premier lieu, de nombreux bars et restaurants pour toutes les bourses.
Les enfants ne sont pas oubliés, avec animations et jeux à leur attention.

Les difficultés de stationnement sur place, font qu’il est préférable d’opter pour un mode de déplacement pédestre afin de s’y rendre, voire les transports en commun.

De l’ombre à la Lumière

Attenante à Cyrnos, encadrée par le port Saint-Jean à l’est, des Capucins sur le flanc occidental, cette plage se destine tout autant aux familles. Bien équipée et intégralement non fumeur, elle est en outre accessible au public à mobilité réduite. Un plus indéniable !

En parlant d’éclat… si vous profitiez de votre séjour au bord de la Méditerranée, pour visiter un véritable morceau d’histoire ? L’Eden-Théâtre n’attend que vous ! Inauguré en 1889 c’est, à l’origine, une salle de spectacles accueillant également concerts, galas de boxe et lutte gréco-romaine…
10 ans plus tard c’est la révolution de l’image, avec une invention qui changera la face du monde : le lancement commercial du cinématographe des frères Lumière, et la diffusion des premiers films.
Rénové en milieu de décennie 2010 et classé monument historique, l’Eden est reconnu par le milieu du 7e Art, comme le plus ancien cinéma du monde encore en activité !

Calanque de Seynerolles, au milieu des flots

Plage bordée de pins située sur l’île Verte, à 0,3 mille nautique face aux anciens chantiers navals, soit un peu plus de 500 m de la terre ferme.
Il faudra ainsi un quart d’heure de bateau pour la rallier, à raison d’un départ toutes les 60 minutes en saison. A moins que vous ne soyez un nageur de bon niveau, pour économiser le prix de la traversée…

Les lieux, inhabités, culminent à 52 m en formant un sanctuaire de 12 ha. Ils sont dominés par les vestiges du fort Saint-Pierre.
C’est que l’île avait une réelle importance stratégique lors de la dernière guerre et, de fait, était intégrée à un système de défense côtier. Car les Allemands, avaient eu connaissance des projets alliés de débarquement en Provence !